Première course Challenge : Canéjan

‼ Foulées de Canéjan – Dimanche 22 septembre 2019 ‼

5 km départ 10h00

10km départ 10h00

Départ du stade des Peyrères

Inscription individuelle en ligne : http://www.courir-inscription.fr/foulees-de-canejan.html

Infos site organisateur : http://www.canejan-athletisme.net/10km-canejan.html

Inscription sur yaentrainement (pour le club) : https://esboxygene.yaentrainement.fr/events/13001920

⚠ Pensez à fournir votre nouvelle licence 2019-2020 ou un certificat médical à jour !

N’oubliez pas les épingles !🧷🧷🧷🧷

Départ 8h30 de la permanence en co-voiturage entre oxygénés pour Canéjan.

Bonne course ! C’est ici que tout commence…😉

C’était la rentrée des coureurs !

Dimanche 08 septembre 2019, c’était le top départ de la saison 2019-2020 avec la journée de rentrée des classes au Château Lalande à Listrac.

Ce magnifique lieu nous a été gracieusement prêté par la famille de Laurent D. que l’on remercie grandement.

C’était l’occasion pour les membres du club de se retrouver après cette longue période de « vacances », de remettre les récompenses du challenge 2018-2019, et aussi d’accueillir des, peut-être, futur nouveaux Oxygénés venus nous rencontrer sur le stand du forum des associations de Blanquefort la veille.

Départ pour certains de la permanence de Blanquefort, à vélo, à 8h30, direction Listrac.

10h00 départ du run matinal et de la randonnée pour les non coureurs. Parcours d’environ 7km, balisé par les soins de Laurent, dans les vignes autour du château. Chacun son rythme, chacun sa distance. Les plus motivés ont rallongé un peu le parcours (jusqu’à perdre Franck D. dans les bois, bravo l’esprit d’équipe !👏).

Une fois que tout le monde en a eu assez, coureurs et marcheurs à la douche ! Les conjoints et enfants ont rejoint la fête.

Visite des cuviers et des chais par Laurent, suivi d’une dégustation de Lalande qui signe l’ouverture des hostilités !

Remise des récompenses du challenge club qui s’est déroulé durant la saison 2018-2019. Encore bravo aux coureurs qui ont décrochés un podium et mais aussi aux autres, qui se sont battus corps et âmes !! Ce n’est que partie remise ! Soyez présents pour la saison prochaine. 👉🏼Rappel des podiums👈🏼

Récompenses également pour les coachs Lionel, Stéphane, Guillaume et Claire qui nous encadrent tout au long de l’année et qui font un travail remarquable. Ils contribuent en partie à ce que nous sommes aujourd’hui dans le milieu sportif ! Un grand merci à eux.

Apéro et repas façon auberge espagnole, grillades au sarment. Au passage, bon anniversaire à Mme La Présidente en ce 08 septembre, la chanceuse a eu un gâteau avec quelques bougies plus ou moins allumées… ! 🎥

L’après midi s’est déroulé sereinement, dans la joie et la bonne humeur. Tout le monde a bien rigolé. En espérant que ceux qui sont venus tester cette journée se sont autant amusés que les habitués et qu’ils nous rejoindront officiellement bientôt !!

Laurent, merci encore pour le Château Lalande. 🙏🏼

Merci à tous d’être venus nombreux, merci pour votre investissement, et merci pour cette bonne humeur permanente qui fait d’Oxygène un club exceptionnel ! C’est VOTRE club ! 🤩

Et, bien sûr, bienvenue aux nouveaux Oxygénés ! Bonne saison à tous 🏃‍♀🏃‍♂

Photos 📸 Franck D., Florence, Yoann, Elyse, Lionel

Vidéo de la journée 📽Lionel Delsaux

Prochaine, et surtout Première course challenge, le 22 septembre à Canéjan. A vos baskets !

Randonnée Août 2019

Vivre ou revivre la randonnée au Pic de Maupas

Randonnée en Vallée du Lis – Luchon (31) – 24 et 25 Aout 2019

Coup d’envoi de la 2ème randonnée de l’année pour 17 (téméraires) oxygénés : Stéphanie, Virginie, Elyse, Marie Pierre et Stéphane L., Dominique et Alain, Nathalie et Franck T., Béatrice et Didier, Lionel, Franck D., David SG, Christophe, Nicolas, François L.

Samedi 24 aout, départ 7h30 de Blanquefort en covoiturage, direction la Vallée du Lis à Luchon. Environ 4h de route. Déjeuner façon auberge espagnole sur le parking, avant la grimpette vers le Refuge du Pic de Maupas, 2430m d’altitude.

Après avoir bien mangé, bien bu (oui car un repas avec Oxygène c’est un repas avec le punch du Président, rosé, rouge…), nous entamons le parcours. Dur dur pour ceux qui, cet été, ont oublié que le sport existait !!…

Ça monte, ça monte, pas de répit. En sous-bois, en plaine, sur sentier de terre mais surtout DANS LA CAILLASSE (et ce n’était que le début…) !! Quelques pauses pour boire, grignoter, tester l’eau des ruisseaux et reformer le groupe au fil du parcours, et nous arrivons au refuge après environ 9kms et 4h00 de randonnée pour 1450m de dénivelé. C’était une chouette balade. Nous sommes accueillis par Leah et Hélène les gardiennes du refuge.

Certains du groupe sont déjà arrivés depuis quelques minutes et ont eu le temps de prendre une douche. A l’eau chaude en plus !!! Quand les derniers arrivent, il n’est pas plus possible d’en prendre, même à l’eau froide !! Bon…ça va sentir bon..sortez les lingettes ! Ceci n’est que la première surprise…

La deuxième ? il s’agit des WC, oui oui, elles manquent légèrement de confort mais détiennent la plus belle vue des Pyrénées ! On ne peut pas tout avoir… Une cabane en pierre, face à la vallée, une petite pancarte double face « Libre/Occupé », un sceau d’eau en guise de chasse d’eau, un sceau pour le papier usagé et donc un trou au milieu de la dalle avec un petit tuyau qui amène un filet d’eau afin que le tout soit acheminé un peu plus bas dans la montagne…Là, on est clairement dans le rustique !! « La cabane au fond du jardin »

Ensuite, le dortoir. Je dis LE dortoir car il s’agit d’UNE seule pièce avec TRENTE couchages ! Capacité maximale d’accueil du refuge et celui-ci est complet… 3 étages de 10, il ne faut pas avoir le vertige ! Ça va ronfler dans les chaumières !

La salle commune n’est pas grande vis-à-vis du nombre de randonneurs présents. Donc vous l’aurez compris, pas de salle de bain. Lavage de dents en extérieur au robinet ! Mais, malgré tout, on s’y sent bien, c’est la magie du refuge !

19h, on passe à table, potage, riz-viande, un coup de Château Dillon apporté par nos soins que nous faisons découvrir aux gardiennes, fromage de brebis, semoule au lait en dessert. « Et le café ?! » s’esclaffe un des nôtres…je ne répondrais pas à ça, nous ne sommes pas au Grand Hôtel de Bordeaux voyons !!

Il n’est pas tard, je ne sais pas, 20h30 peut être, mais les tables sont débarrassées, nettoyées. Nous regardons le soleil se coucher derrière les montagnes et nous n’avons plus qu’à aller dormir ! Sauf que les enfants ne veulent pas y aller ! Je parle des garçons bien sûr ! En plus pour certains, c’est une première en refuge alors se coucher à 21h ce n’est pas compréhensible !! Du coup, un petit digestif que Christophe a amené, et nous allons nous mettre au lit petit à petit. Franck T. fait un bazar pas possible dans le dortoir…Il manque de mettre une olive à un pauvre randonneur qu’on ne connait même pas, pensant que c’était Stéphane, il parle, il parle, une vraie pipelette ! Par pitié Franck, au lit !!! Demain petit déjeuner à 6h puisqu’une grosse journée nous attend (7h de rando…).

Dimanche 25 Aout, 6h00. Réveil des troupes, ça pique ! Certains ont ronflés toute la nuit !! Stéphanie n’a presque pas fermé l’œil puisque son voisin de couchage Catalan a porté sa frontale sur la tête en dormant et refait son sac de 4h à 6h…flippant le type ! A l’inverse, Virginie, munie de l’arme la plus puissante des refuges, à savoir les boules quies, a dormi comme un bébé et a même loupé le réveil !! Elle émerge 30 minutes plus tard secouée par Domi ! Virginie si tu n’es pas prête à 7h pour le départ, Lionel va te fâcher !

Petit déjeuner, thé/café/chocolat, jus d’orange tort boyaux (et les oranges pressées elles sont où ?!), pain beurre confiture, céréales, simple, rapide, efficace. Lavage de dents, habillage, épreuve des WC (franchement ça fait chier d’avoir une si belle vue !)…et en avant Guingamp !

7h00, départ en vue de l’ascension du Pic de Maupas. Attendez, ne partez pas sans Domi ! Elle ne quitte plus les toilettes celle-ci…

A cette altitude il n’y a presque plus de végétation, ce qui laisse place à la roche abrupte. Nous escaladons ces énormes morceaux de granit. Marie Pierre et Stéphanie font rapidement demi-tour vers le refuge ne se sentant pas à l’aise. Ces dernières s’octroient une petite récupération de sommeil en nous attendant.

Les 15 autres oxygénés continuent donc à crapahuter. Nous assistons au lever du soleil. Ces moments privilégiés en montagne sont inexplicables. Le groupe s’éclate rapidement en deux et chacun prend une voie différente puisqu’il y a des cairns partout.

Je me retrouve avec Lionel, Nathalie, Christophe, Franck T., Didier et Béa. C’est ici que l’aventure commence. Avec Nath, on s’en rappellera ! A mesure que nous montons, les jambes tremblent de plus en plus, il y a le vide derrière nous, nous sommes accrochés aux roches, tellement à l’aise qu’on fait du 4 pattes. Ridicule, mais impossible de se tenir droite. Nous nous retrouvons dans un pierrier instable où Christophe et Franck glissent devant nous…s’en est trop pour Nathalie qui fait une crise d’angoisse, Franck et Béa réussissent à la calmer. Moi, je suis limite aussi, collée aux pierres, il ne faut pas réfléchir et continuer d’avancer. Toute façon maintenant qu’on est là, il faut bien s’en sortir, et vivant de préférence !

Nous arrivons enfin au sommet de la Tusse de Maupas, 2900m !! Ce n’est toujours pas le Pic…Ça fait du bien d’avoir un peu de matière autour de soi sauf que…une crête nous attend en face. C’est NON ! STOP ! Mais nous n’avons pas le choix. Il faut la passer pour rejoindre la base de la « falaise » d’en face où débutera l’ascension vers le Pic. C’est aussi par là-bas que nous redescendrons vers le refuge (c’est par cette voie qu’est monté l’autre groupe, plus facile). Donc petite pause pour se remettre de nos émotions, « profiter » du paysage, et c’est reparti. Œillères. Ne surtout pas regarder ce qu’il y a de chaque côté de la crête. C’est bon, c’est passé, ouf !!

Les membres de l’autre groupe sont en train de monter vers le Pic mais on les voit revenir rapidement…voie trop compliquée, escalade, redescente difficile. Franck D. en a eu assez et décide de retourner au refuge. David abandonne difficilement cette ascension mais son expérience le rend raisonnable. Lionel tente d’y aller aussi mais la difficulté de la voie fini par le bloquer, il revient.

Entre temps nous observons un autre groupe de randonneur, passant par un autre endroit, en s’encordant. C’était donc là qu’il fallait aller ! David et Lionel sont en rage !! Si nous avions la journée ils y seraient retournés !! Nath, Béa et moi ne tentons même pas l’ascension. En attendant, nous admirons le paysage qui est juste impressionnant et grandiose. Ça valait le coup de monter jusque-là. Pas de 3000 pour aujourd’hui, mais un 2900, on s’en contentera.

Finalement, seuls 2 d’entre nous auront eu raison du Pic de Maupas, 3100m d’altitude, il s’agit de Virginie et Nicolas !! Deux novices, première rando, premier 3000 ! Les veinards ! Bravo à eux !! Leur inconscience les a montés au sommet et ils en ont pris plein la vue ! Pour la descente nous les guidons d’en bas afin qu’ils ne passent pas par le même chemin que l’aller et qu’ils aient moins de difficultés.

Nous entamons alors la descente vers le refuge, plus facile qu’a l’aller bien sûr, mais personnellement je ne suis toujours pas rassurée. 3km, 670m D+ et 4h plus tard environ, nous sommes sur la « terre ferme », ça fait du bien ! Cette matinée était épuisante plus psychologiquement que physiquement !! Marie Pierre et Stéphanie restées en bas sont là pour nous accueillir.

Les gardiennes du refuge nous attendent pour le repas du midi, elles nous ont proposé un repas chaud sur place, à la place du pic nique à emporter, initialement prévu. Envoyez le bourguignon ma bonne dame !! La panse bien remplie, nous reprenons nos sacs, emportons les déchets du refuge et repartons pour une boucle par le Lac bleu et le Lac vert pour ensuite redescendre au parking de départ.

Ce n’est bien sur pas parce que nous entamons le chemin du retour que nous en avons finis avec les épisodes vertigineux et les parties d’escalade… ! Nous suivons les sentiers, plus ou moins au bord du vide (l’estimation se fait vis à vis du degré d’atteinte personnel du vertige). De loin nous apercevons le Lac Vert, magnifique. Nous arrivons alors sur un barrage, au niveau du Lac Bleu. C’est un endroit splendide. L’eau coule de tous les côtés sur une énorme face rocheuse pour rejoindre le lac. Nous devons traverser le barrage. Et là, c’est moins rigolo. Une passerelle en béton de quelques mètres, sans barrières, à traverser de part et d’autre d’un pont de singe…Stéphanie va mal en voyant ça ! Elle fait alors appel à nos chiens guide : Franck T. et Nicolas ! Un devant, un derrière (n’y voyez pas des choses salaces s’il vous plait !) afin d’assurer sa sécurité. Agrippée à Franck, elle passe tant bien que mal ces obstacles. Bravo Stéphanie ! Petit stop, photo de famille et c’est reparti.  Puis, à nouveau, problème. Il faut descendre à deux reprises des rochers en mode « escalade » ! Stéphanie est ravie, Franck aussi, Alain, on ne l’entend pas trop, mais il n’est pas fier non plus. Moi aussi je commence à être épuisée de surmonter mes peurs. Heureusement nous avons les hommes de la situation. David, Christophe, Stéphane, Didier…sont là pour nous aider. Une fois sortis de ces passages délicats, sans être tombé, ni s’être planté un piqué dans le bide ou la cuisse en glissant, nous rejoignons le fameux Lac Vert. Baignade autorisée (et vivement conseillée puisque pour rappel nous n’avons pas pris de douche !). Bon, elle n’est pas hyper chaude, alors les pieds suffiront, mais pour certains courageux, baignade intégrale…brrr ! Un peu de bronzette pour sécher tout ça et hop, nous avons encore du chemin à parcourir, l’heure tourne !

Une bonne partie du sentier est encore au bord du vide mais sans difficultés technique, alors nous avançons d’un bon pas. Au passage, Nathalie en a plein les pattes, non pas de la rando, mais du jus qui lui coule sur les jambes en provenance de la poubelle qu’elle porte depuis le refuge… !! Humm que c’est agréable !

Nous nous retrouvons à l’intersection du chemin que nous avons pris la veille pour monter au refuge. Nous le reprenons en sens inverse et là c’est tout schuss jusqu’à l’arrivée ! La fatigue se fait ressentir, on commence à avoir notre dose. Domi devient chonchon « j’en ai marre des cailloux ! je veux un sentier tout simple, c’est pas possible ça ?! », Marie Pierre a mal au genou, Stéphanie mal au pied.

Les garçons vont bien.

Sauf Alain, qui fatigue aussi. Franck D. se remet doucement sur ses jambes après les épreuves d’escalade. David est inépuisable…il trace, toujours aussi énervé de l’échec de ce matin. Il se venge en essayant de semer Virginie et Nico, mais on ne s’en débarrasse pas comme ça de ces deux-là !!

La fin du parcours se fait en petite foulées pour ceux qui n’en n’ont pas eu assez, et ça y est nous sommes arrivés. C’est « déjà » la fin de ce beau week-end. Le résumé du dimanche : un total d’environ 11km, 500D+ 1250D- et presque 11h de randonnée.

Retour sur Blanquefort vers 22h.

C’était riche en émotions, en paysages, en nourriture, en rigolades, en entraide, en sport, en oxygène quoi !

Merci aux garçons d’avoir aidé et (sup)porté les filles jusqu’à l’issue de ce week-end.

Mention spéciale pour Virginie et Nicolas qui ont osé le Maupas. Nos « héros » du jour 🦸‍♀🦸‍♂(sans extrapoler bien entendu…je reprends les mots de Nico). David et Lionel, allé, sans rancune, vous y retournerez un jour ou l’autre. Il faut savoir laisser la vedette !

Mention du « dépassement de soi » pour Nathalie dans les rocheuses du Maupas. Good Job, nous sommes fiers de toi ! 😎👏

Bravo à tous les trouillards du vide car ce dimanche n’était pas évident !

Merci à notre super Coach Lionel, encore une fois pour ce week-end génialissime, organisé avec brio, comme tous les autres. Tes idées de rando sont top et c’est gentil de nous les faire partager. On reviendra ! 🤩

Un grand merci à tous pour ces beaux moments de partage, de convivialité qui contribuent à la bonne entente des adhérents du club et qui fait de ce club ce qu’il est aujourd’hui, un club accueillant et généreux. 🥰

Il y a tellement à raconter sur ces week-ends, j’espère vous avoir fait part d’un bel échantillon, de ne pas en avoir trop oublié et de vous avoir donné envie de venir à la prochaine !

Place à la reprise et notre prépa Marathon / Semi de San Sebastian ! Vamos ! 🏃‍♀🏃‍♂

On se retrouve très vite à la journée de rentrée au Château Lalande le dimanche 8 septembre. 🥳

En attendant, bonne rentrée à tous !